Quovive devient la première société d'expertise-comptable à mission

Le 7 novembre 2020, Quovive, entreprise lyonnaise de 6 personnes, devient le premier cabinet d’expertise-comptable français à déclarer sa qualité de société à mission au greffe du tribunal de commerce.

Pourquoi cette démarche ?

Qu’est-ce que cela signifie pour l’entreprise comme pour ses parties prenantes ?



Participer à l’ambition merveilleuse des entreprises à mission

La loi Pacte du 22 mai 2019 a ouvert une voie inédite dans le monde des affaires : l’entreprise a dorénavant la possibilité d’affirmer juridiquement et donc publiquement que le profit n’est pas sa finalité unique mais au contraire un moyen au service d’une mission partagée entre les différentes parties qui lui permettent de fonctionner : clients, fournisseurs, investisseurs et collaborateurs.

Au cabinet, nous sommes très confiantes sur le fait que c’est une opportunité pour le monde économique et pour la société toute entière. C’est en réformant le code civil et le code de commerce que nos gouvernants ont décidé d’enclencher le changement puisque les entreprises sont évidemment les piliers de notre système économique, social et sociétal.

« C’est par les entreprises que le monde peut s’améliorer ».

Cela fait plusieurs années déjà que nous sommes convaincues qu’il faut passer d’un modèle de croissance « à tout prix » à un modèle qui prendra soin des hommes et des ressources naturelles en organisant au mieux le renouvellement du bien commun.

La loi Pacte nous offre la possibilité de mettre en cohérence nos objectifs avec nos valeurs en concrétisant des plans d’actions. Elle nous offre aussi la possibilité de le faire savoir.

C’est en disant ce que nous faisons, que nous contribuerons, tout comme les autres sociétés à mission, à changer les mentalités du monde économique.

Nous allons pouvoir revendiquer nos valeurs statutaires.

Nous parlerons de sens, de respect, de meilleur partage et d’avenir.

Nous participons ainsi à une dynamique vertueuse ; nous avons foi dans le fait que l’économie toute entière est capable de se repenser pour sauver notre système social et sociétal.

Comment en sommes-nous arrivées là ?

Dès 2012, quand j’ai créé le cabinet, je savais ce que je voulais faire de mon métier et je savais ce que je ne voulais pas.

A 40 ans, forte de mes expériences précédentes dans d’autres cabinets d’expertise-comptable et d’audit et aussi dans un grand groupe industriel international, je savais que je voulais exercer mon métier d’expert-comptable en travaillant avec une équipe chaleureuse et soudée.

Je savais également que je trouverai du sens à mon travail en accompagnant les chefs d’entreprise dans la gestion de leur performance globale et non pas seulement dans la gestion de leur administratif ou dans le reporting de chiffres.

Je savais enfin que je prendrai du plaisir à épauler les entrepreneurs qui ont des convictions proches des miennes : ceux qui exercent un métier qu’ils aiment et qui sont attachés aux valeurs humaines.

Je suis dans l’impossibilité de travailler avec les mercenaires de la croissance, qui courent en permanence vers le « toujours plus », au point de ne plus savoir eux-mêmes pourquoi, et dont l’unique objectif est l’augmentation de leur EBITDA pour maximiser la valeur de leur boîte à revendre demain.

Avec ces chefs d’entreprise ; on ne se comprend pas.

Au fil de ces 8 années, mon cabinet a grandi.

Aujourd’hui, je suis entourée. Et c’est grâce à mon équipe que j’ai pris cette décision de déclarer le cabinet en société à mission.

C’est l’aboutissement de réflexions que nous avons mûries ensemble et d’un fonctionnement qui est aujourd’hui un socle solide pour développer les nouveaux projets qui nous permettront d’être performantes dans la durée.

Et c’est parce que je me sens pleinement soutenue, que l’évidence s’impose.


A quoi ça sert de devenir société à mission ?

De mon point de vue, se déclarer en qualité de société à mission est un non-choix pour un cabinet d’expertise-comptable.

On ne peut pas être au cœur de l’économie, ni être le premier conseiller des entreprises, ni revendiquer qu’on apporte bien plus à nos clients que le réglementaire, sans faire soi-même la démonstration de la gestion de notre performance globale.

Nous sommes des chefs d’entreprise qui accompagnons des chefs d’entreprise. C’est aussi par notre propre expérience que nous gagnons en légitimité dans l’accompagnement de nos clients.

Dans notre cas, au-delà de ces considérations générales, c’est pour notre cabinet le moyen d’expliquer que nous sommes bien plus que des faiseurs de comptabilité, d’afficher nos valeurs et de nous engager pour l’économie et la société.

La raison d’être statutaire de la société Quovive est de prospérer durablement en accompagnant ses clients à prospérer durablement.

« Ensemble, prospérons durablement au profit de notre économie généreuse. »

Nous considérons que les entreprises sont les acteurs clés de notre système social, sociétal et environnemental :

§ SOCIAL : elles doivent continuer à être génératrices de richesse sans laquelle il ne peut pas y avoir de redistribution sociale ;

§ SOCIETAL : elles ont un rôle majeur dans le fonctionnement de notre société en donnant du sens au rôle de chaque collaborateur au sein de l’entreprise et dans notre modèle économique et sociétal ;

§ ENVIRONNEMENTAL : elles sont des acteurs clés des défis environnementaux en ce qu’elles doivent faire évoluer leur modèle de développement : d’une croissance « à tout prix », elles doivent dorénavant prendre soin des ressources naturelles épuisables et organiser au mieux le renouvellement du bien commun.

Pour que notre modèle économique ne s’effondre pas, les entreprises doivent donc devenir et rester durablement prospères.

Quovive est une de ces entreprises et reconnaît à ce titre qu’elle a comme mission directe de prospérer durablement au profit de notre économie généreuse.

Sa mission est également d’accompagner ses clients (professionnels indépendants, entreprises, associations, fondations et tous acteurs économiques) à se transformer en « entreprises durablement prospères au profit de notre économie généreuse ».

Nos missions sont ensuite statutairement déclinées en objectifs que nous suivrons à travers notre comité de mission.

Un rapport annuel sera publié sur notre site internet après qu’il aura été soumis, selon la loi, aux travaux de vérification de l’organisme tiers indépendant que nous désignerons.

En ayant fait la démarche pour nous-mêmes, nous serons mieux armées pour accompagner nos clients dans la gestion de leur performance, qu’il s’agisse de leur performance financière et aussi extra-financière.

Les derniers posts 
Last posts

© 2014 Tous droits réservés Quovive